Ce temps de confinement est appelé à durer pour une période peut-être relativement longue. C’est pourquoi je vous invite à garder la forme.

Coronavirus_MaaïD’une part, la restriction de nos mouvements appelle une activité physique différente, mais régulière, de manière à conserver le tonus de notre musculature et la souplesse de nos articulations. D’autre part, il faut éviter de perdre l’acquis spécifique au BUDO que notre pratique a forgé jusqu’ici.

 

C’est pourquoi je vous suggère de pratiquer seul/e, au moins une fois par semaine durant au moins une heure, en trouvant un lieu qui le permette : jardin privé, chambre, couloir, hall des caves, garage, terrasse du toit, etc. Évitez juste d’exploser le lustre du salon !

Échauffement 

Je recommande aussi de vous mettre souvent en position SEIZA, de manière à stimuler la production de synovie, le lubrifiant de vos genoux, et également de faire au moins 15 flexions complètes des jambes (avec le dos vertical), qui maintiendront votre souplesse et votre musculature des cuisses. Une série d’exercices de gainage (ça ne prend que 10 minutes !) compléterait à merveille votre mise en forme.

Cédric Russo a mis en ligne un tutoriel d’AÏKI TAÏSO qui montre comment travailler sa respiration, ainsi que sa souplesse : https://youtu.be/rmkstvgwrAE.
Il propose par ailleurs, chaque lundi, un cours de Kenjutsu en ligne via Zoom. Si vous êtes intéressé à y prendre part, contactez-le par email pour lui demander un accès.

IAÏDÔ 

Le mieux est bien sûr de commencer par les dégainements de base à une main, puis dégainements avec coupe à deux mains, y compris dans les 4 directions, sans oublier Happogiri (voir ci-dessous les tutoriels que j’ai mis en ligne).

Pour conserver la forme correcte de vos katas de Muso Shinden Ryu, je mets provisoirement en ligne la 1ère série OMORI, que j’avais filmée naguère pour me corriger moi-même. Les pratiquants avancés pourront évidemment travailler les autres katas et écoles qu’ils connaissent.

KENJUTSU

Vous pouvez pratiquer lentement, puis plus énergiquement, les SUBURI de base (coupes Shomen Uchi), puis dans 4 directions. Il serait bon d’y ajouter l’exercice des huit coupes, HAPPO GIRI. Profitez également de travailler vos déplacements : Taï Sabaki, Mawari ashi, Tenkan Ashi, Irimi Tenkan Ashi, etc. Il y a de quoi faire !

Vous n’êtes pas obligés de faire tout ça à chaque entrainement, mais établissez-vous un petit programme, et suivez-le ! Ce qui est bon pour le corps est bon pour le moral ! Ainsi, vous pourrez reprendre le travail dès que les mesures sanitaires seront levées et votre dojo à nouveau accessible. En attendant le plaisir de vous revoir bientôt, je l’espère, je vous envoie mes cordiales salutations. Faites attention à vous !
                                                                       Jean-Marc Spothelfer, KUDEN¶


Quelques vidéos pour travailler seul

Iaïdô 1 : les dégainements de base

Iaïdô 2 : coupes dans plusieurs directions
et exercice au sol

Kenjutsu 1 : les Suburi

Happogiri 1 : les bases

Happogiri 2 : variantes

Muso Shinden Ryu : la 1ère série, OMORI

Toyama Ryu Batto Jutsu : l’histoire